Portraits de femmes au Moyen Âge – 6 à 10 & Entracte

Accéder aux portraits 1 à 5 – 6 à 10 – 11 à 1516 à 20

6. Ingonde et Arégonde, deux sœurs pour un roi

Plaque-boucle et contre-plaque d’Arégonde – Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye

Au milieu du VIe siècle, la dynastie mérovingienne règne sans partage sur l’ancienne Gaule, devenue le royaume des Francs. Le roi Clotaire Ier (511-561), fils du célèbre Clovis, appartient à ce lignage. À l’instar de la plupart des princes de son temps, ce personnage ne brille ni par sa modération ni par l’exemplarité de son comportement. Une manière de brute épaisse donc, ne reculant devant aucune violence. Ni aucune goujaterie…

7. La sorcière de Berkeley, quand le Diable réclame son dû

La sorcière, par Albrecht Dürer (1471-1528), vers 1500 (Gravure 11,4 × 7 cm © The Metropolitan Museum of Art – Don de Henry Walters)

Au milieu du XIe siècle, on imagine que le Diable guette les âmes à la foi vacillante et qu’il tente de les attirer à lui par de multiples subterfuges. On croit notamment dur comme fer que certains n’hésitent pas à pactiser avec lui en échange de faveurs durant leur existence terrestre, malgré la perspective d’une éternité de souffrances dans l’au-delà. Les femmes sont pour lui des cibles de choix et lorsque l’une d’elles succombe à la tentation, il lui faut à un moment ou à un autre régler sa dette.

8. Herleva, la dame de Falaise

Fontaine d’Arlette, à Falaise

À une quarantaine de kilomètres au sud de Caen, Falaise est une cité tranquille nichée au cœur du verdoyant bocage normand, qui peut s’enorgueillir de son passé prestigieux. Comme témoignage de ses heures de gloire, elle a notamment conservé quatre églises, mais surtout une énorme forteresse médiévale et une partie de son enceinte urbaine, miraculeusement préservées des terribles destructions de la Seconde Guerre mondiale. Ici se dénoua en effet, au mois d’août 1944, l’épilogue de la bataille de Normandie ; ici naquit, vers 1027, des amours illégitimes d’un jeune prince et d’une habitante du bourg, le célèbre Guillaume le Conquérant.

9. La vengeance de la reine Asa et les énigmatiques dames d’Oseberg

Casque de Gjermundbu, Ringerike, Buskerud, Norvège (Image sous licence CC BY-SA 4.0 © Museum of Cultural History, University of Oslo/ Ove Holst)

Dans les sociétés scandinaves anciennes, le rôle dévolu aux femmes, même de statut libre et de haut rang, semble assez peu épanouissant du point de vue de l’observateur moderne. Comme dans l’ensemble des cultures germaniques ancestrales, la place des dames est au domicile et leur rang paraît largement inférieur à celui des hommes. Attention toutefois aux apparences, souvent trompeuses, et aux réactions féminines, parfois violentes.

10. Isabelle, la louve de France

La reine Isabelle à la tête de son armée. Anciennes et nouvelles chroniques d’Angleterre de Jean Wavrin The British Library, Ms Royal 15 E IV, fol. 316 v. Bruges, entre 1471 et 1483)

À la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe siècle, les rois d’Angleterre sont également ducs d’Aquitaine et depuis peu comtes de Ponthieu. Pour leurs terres situées sur le continent, ils doivent l’hommage aux rois capétiens de France. Des souverains se retrouvent donc les vassaux d’autres souverains. Une situation explosive, génératrice d’interminables conflits. Et quoi de mieux que des mariages entre les membres des deux lignages pour tenter d’aplanir les difficultés ? Quoique…

Entracte : Hermeline, Hersent et les autres, le Roman de Renart au féminin

Renart et le corbeau. Roman de Renart The British Library, Ms Additional 15229, fol. 33. France ou Angleterre, XIVe siècle)

Ah Renart ! Héros tout droit sorti des manuels scolaires de notre enfance, chenapan à quatre pattes, sauvageon des bocages, ruffian des lisières traînant sa longue queue rousse entre les haies d’aubépine comme le roi Henri IV son panache blanc sur les champs de batailles. À tous ceux qui ont la déveine de croiser son chemin, il inflige les tourments les plus improbables. Sa malignité n’épargne ni hommes ni femmes ni bêtes. Et pas même la douce Hermeline, sa tendre épouse…