Portraits de femmes au Moyen Âge – 1 à 5

Accéder aux portraits 1 à 5 – 6 à 1011 à 1516 à 20

1. Claude des Armoises, la fausse
Jeanne d’Arc

Statue de Jeanne d’Arc par Jules Roulleau (1855-1895), à Chinon (Indre-et-Loire)

Le 30 mai 1431, vers 8 heures du matin, on extirpe de sa geôle du château du Bouvreuil, à Rouen, une toute jeune fille d’à peine vingt ans. Sous bonne escorte, on la conduit jusqu’à la place du Vieux-Marché où un bûcher a été préparé à son intention. Triste prévenance… Après lecture de la sentence, le bourreau Geoffroy Thérage accomplit son office. Une torche allume des fagots, l’estrade s’enflamme et Jeanne d’Arc entre dans l’histoire.

2. Tempête dans un bénitier, la révolte des nonnes de Poitiers

Sarcophage de sainte Radegonde, dans l’église du même nom, à Poitiers (Vienne).

Aux VIe et VIIe siècles se déclenche, sous l’impulsion d’une série de personnages charismatiques au mysticisme contagieux, une vague de fondations monastiques à travers tout le royaume des Francs. Des hommes, bien sûr, mais également des femmes, s’enferment de leur plein gré, parfois aussi sous la contrainte, dans des abbayes de plus en plus vastes et prospères, pour y célébrer ensemble la gloire divine. Mais la promiscuité, les ambitions personnelles et la soumission totale à la hiérarchie, ne sont pas sans engendrer quelques frictions. Parfois même, une guerre éclate… Tous les coups sont alors permis !

3. Ethelfleda de Mercie, en guerre totale contre les Vikings

« Généalogie et chronique des rois d’Angleterre », France, dernier quart du XIIIe siècle – Royal 14 B V Membrane 2 – The British Library /

Au milieu du IXe siècle, l’actuelle Angleterre est divisée en quatre royaumes anglo-saxons indépendants et rivaux : Northumbrie, Est-Anglie, Mercie, Wessex. Tous font cependant l’objet depuis des années d’attaques régulières de la part de pillards venus de l’autre rive de la mer du Nord, les Vikings. Bientôt, ceux-ci transforment leurs juteuses expéditions de prédation en une véritable entreprise de conquête et ils entendent désormais accaparer de vastes domaines pour s’y établir durablement. Sur leur route se dresse une série de chefs courageux, parmi lesquels nous trouvons une femme, Ethelfleda de Mercie.

4. Eulalie de Mérida, cantilène pour une petite sainte

Manuscrit contenant la « Séquence de sainte Eulalie » – Bibliothèque municipale de Valencienne

Au cours des cinq premiers siècles de notre ère, le christianisme se répand sur tout le pourtour du bassin méditerranéen. Les premiers adeptes font très tôt l’objet de persécutions, entraînant parfois des morts particulièrement cruelles. La communauté des fidèles voue immédiatement une vénération profonde à tous ceux qui sacrifient leur existence pour leur foi. Sainte Eulalie, adolescente de Mérida, appartient au nombre de ces martyrs.

5. Ingeburge de Danemark, la prisonnière d’Étampes

Tour Guinette, à Étampes, lieu de détention de l’infortunée reine Ingeburge

À l’aube de l’année 1193, le roi de France Philippe Auguste doit faire face à des incertitudes dynastiques. Son épouse, la reine Isabelle de Hainaut, s’est éteinte trois ans plus tôt des suites de l’accouchement de jumeaux morts-nés. Le souverain n’a pour tout héritier qu’un seul fils, Louis, alors âgé de 5 ans, et une grave maladie a déjà manqué de souffler la vie fragile de l’enfant…