Portraits de femmes au Moyen Âge (VIe – XVe siècles)

On imagine les femmes du Moyen Âge comme des êtres entièrement soumis à l’autorité des hommes, pères, maris, prêtres. Pourtant, on rencontre régulièrement des femmes étonnantes, de toutes conditions, qui échappèrent à cette domination. Il en fut qui menèrent des vengeances terribles, ou qui luttèrent bec et ongles pour défendre leur droit ou celui de leurs enfants, n’hésitant guère à braver des adversaires capables de les broyer. Certaines traversèrent un océan en quête de mondes à explorer, ou levèrent des armées qu’elles dirigèrent d’une main de fer sur les champs de batailles. D’autres donnèrent de leur personne par simple compassion. On trouve aussi des malheureuses croupissant dans des prisons sordides, attendant que des hommes statuent sur leur sort…

Elles étaient vikings, franques ou saxonnes. Elles vivaient en Norvège, en Normandie, en Angleterre, en Provence ou même au Groenland ! Elles se nommaient Marie, Juette, Chrodielde, Constance, Audr la très sage, Gerberge, Marion la Droiturière ou Huguette du Hamel. Elles étaient reines, nonnes ou sorcières. Leur sort fut heureux ou tragique. Mais toutes laissèrent, d’une manière ou d’une autre, volontairement ou non, leur empreinte dans la légende des siècles.

Vente directe en ligne sur le site Internet de l’éditeur

Accéder à la table des matières

Portraits 1 à 5

Portraits 6 à 10 et entracte

Portraits 11 à 15

Portraits 16 à 20

À propos de la couverture

Le bandeau provient d’une photo prise dans le chœur de la cathédrale de Sées (Orne). Ornement du chœur (XIIIe siècle).

L’image figurant dans la vignette s’intitule Femme à la fontaine. Elle est tirée d’un manuscrit réalisé à Londres entre 1485 et 1509, Speculum humanae salvationis (Ms Harley 2838 f. 10 – The British Library – www.bl.uk).